Savoir Faire

LA MAISON
  • La Science au service de la Création

  • La joaillerie précolombienne

    est un métier de savoir-faire ancestraux,

    un métier qu’il faut réapprendre.

     

    Après plusieurs années de recherches, Carole Fraresso soutient sa thèse en métallurgie andine. La jeune archéologue décide alors de s’installer au Pérou et, dans l’intimité des réserves des musées, inspirée par les plus belles collections internationales, elle commence à dessiner quelques parures. Elle crée sa première collection exclusive de bijoux pour le Musée Larco de Lima et réinvente le concept de joaillerie précolombienne.


     

  • Des talents d’exception

  • Légèreté et mobilité

    des formes.

     

    MOTCHÉ PARIS-LIMA conjugue une expertise scientifique unique à des savoir-faire devenus rares pour produire des bijoux d’exception. Une des techniques privilégiées par MOTCHÉ PARIS-LIMA est le travail de la feuille d’or ou d’argent (< 1 mm d’épaisseur), ajourée à la main, façonnée par repoussé, impliquant une dextérité et une délicatesse qui ne s’acquièrent que par l’expérience de plusieurs années. Les parures ainsi obtenues se caractérisent par leur légèreté, qui permet de combiner des dimensions parfois imposantes à une grande mobilité des formes.


     

  • Des valeurs responsables

  • Motché préserve

    les savoir-faire millénaires

    de la joaillerie péruvienne.

     

    Recréer les codes des rituels andins à travers la parure implique la prise en considération d’une conduite juste et responsable qui s’inscrit dans une démarche commune de sauvegarde d’un des patrimoines les plus prestigieux du monde. MOTCHÉ PARIS-LIMA fait le choix de travailler dans des ateliers à échelle humaine et soutient des artisans passionnés, dépositaires de savoir-faire millénaires. La production est limitée, car imposée par le façonnage des mains d’orfèvres et lapidaires qui sont parmi les derniers à exercer ces métiers.